‘Il Sodoma’, « Sant’Ivo che amministra la giustizia »

Giovan Antonio Bazzi detto ‘Il Sodoma’ (Vercelli, 1477 – Sienne, 1549)

Sant’Ivo che amministra la giustizia (Saint Yves administrant la justice), 1507.

Fresque

Inscriptions :

  • (au-dessus du blason du Podestà Giovan Battista Machiavelli porté par deux putti) : « Io prometto che se vincerai Sempre […] Sollecito sarai » [1]

Provenance : In situ.

San Gimignano, Palazzo Comunale, Loggia del Giudice.

En 1507, à l’époque où il travaillait sur l’immense cycle de fresques consacrées aux épisodes de la vie de saint Benoît, dans le cloître du monastère de Monte Oliveto Maggiore, le Sodoma a effectué un séjour à San Gimignano. C’est au cours de ce séjour qu’il a exécuté cette fresque à la demande du Podestà Giovan Battista Machiavelli. Presque entièrement monochrome, l’œuvre représente, dans une sorte de loggia qui semble percée dans la paroi, saint Yves, assis sur un haut siège placé sous un dai, revêtu des habits de juge et entouré d’une petite foule de veuves, de pauvres et d’enfants dont il recueille les lettres de doléance.

L’organisation générale des fresques a souffert d’un détachement qui a été opéré peu après la réalisation de la scène peinte par le Sodoma et a eu pour résultat de brouiller la compréhension de l’ensemble.

[1] « Je promets que si tu es toujours victorieux […] Tu seras sollicité ». Extrait de L’Imitation de Jésus-Christ (lat. : De imitatione Christi), œuvre anonyme de piété chrétienne, écrite en latin à la fin du XIVe siècle ou au début du XVe, généralement attribuée à Thomas von Kempen ou Thomas Hemerken (Kempen, 1378 – Zwolle, 1471), dont le nom latinisé en Thomas a Kempis est utilisé en France (il est appelé Tommaso da Kempis en Italie). Le De imitatione Christi est le livre le plus imprimé au monde après la Bible.