Bartolo di Fredi, « Adamo nel paradiso terrestre »

Bartolo di Fredi (Sienne, 1330 – 1410)

Adamo nel paradiso terrestre (Adam au paradis terrestre), 1367.

Détail des Storie del Vecchio Testamento (Épisodes de l’Ancien Testament)

Fresque

Inscriptions : 

  • (en bas, dans l’encadrement de la fresque) : « COME . DIO . DA . AD . ADAMO . IL . DO/MINIO . DEL . PARADISO . TERRESTRE » [1]

Provenance : In situ.

San Gimignano, Collegiata.

Dieu pointe pointe pour la seconde fois l’index en direction d’Adam et cette désignation, une fois encore, signifie qu’il s’adresse à lui. Les termes de cette adresse sont rapportés dans la Genèse : « Le Seigneur Dieu prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde. Le Seigneur Dieu donna à l’homme cet ordre : ‘Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ; […]’ » (Gn 2, 15-16).

Adam, retournant son regard vers Dieu, continue de donner leurs noms aux espèces animales que Dieu vient de placer sous son autorité. Le commentaire écrit sous la fresque dit exactement la même chose. De même que le texte de la Genèse relatif à l’épisode : « L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde » (Genèse 2, 24). Quelle est cette « aide » qu’Adam ne trouve pas ? Nous n’allons pas tarder à apprendre comment Dieu corrige cette situation. Au passage, nous aurons noté que toutes les espèces qui viennent d’apparaître en ce cinquième jour de la Création ne sont représentées que par un seul individu.

[1] « Comment Dieu donne à Adam l’empire sur le paradis terrestre ».

Dieu, assis sur un trône de séraphins

Adam donne son nom à chacun des animaux