Loth

Loth ou Lot, personnage de la Genèse, neveu d’Abraham. Les évènements marquants du récit biblique le concernant incluent son départ de la ville d’Ur avec son oncle Abraham, la destruction de Sodome et Gomorrhe, la transformation de son épouse en statue de sel. 

La tradition judéo-chrétienne le classe parmi les patriarches.

Iconographie

Comme la plupart des personnages de l’Ancien Testament, à l’exception des prophètes qui sont identifiables, même lorsqu’ils sont représentés seuls, grâce aux inscriptions lisibles dans le rouleau d’écriture qui les accompagne. Loth n’est reconnaissable que dans le contexte des scènes où il joue un rôle, fut-il limité à sa seule présence.

Épisodes bibliques dans lesquels apparaît Loth :

  • Loth et son oncle Abraham quittent la ville d’Ur, en Chaldée, accompagnés de leurs troupeaux (Gn 13, 1-2).
  • Ils se séparent à la suite d’une querelle entre leurs bergers : Abraham reste dans le pays de Canaan et Loth descend vers Sodome (Gn 13, 5-13).
  • A Sodome, les hommes, « des plus jeunes aux plus vieux, toute la population sans exception », cernent la maison de Loth et lui demandent qu’il leur livre les deux étrangers (deux anges qu’il y a accueillis dans sa demeure) pour qu’ils les « connaissent ». Ils en sont empêchés après avoir été aveugles (Gn 19, 1-13).
  • Sur injonction des anges, Loth, sa femme et ses filles fuient pour se réfugier dans la ville du nom de Soar (Gn 19, 15-17).
  • La femme de Loth est transformée en colonne de sel : oubliant la recommandation faite par les anges, la femme de Loth se retourne vers la ville lors de la fuite [1 ; elle est métamorphosée en statue de sel (Gn 19, 26).
  • Destruction de Sodome et Gomorrhe : en raison des mœurs de leurs habitants, les deux villes sont détruites par une « pluie de feu » provoquée par Dieu (Gn 19, 23-25).
  • Loth et ses filles : après leur fuite de Sodome, Loth et ses deux filles réfugiés dans une grotte de la montagne, que Dieu a pourvue de vin en abondance. L’aînée, s’inquiétant de ne pas trouver d’hommes dans le pays, enivre son père pour s’accoupler avec lui sans qu’il le sache, puis incite sa cadette à faire de même. Les deux filles tombent enceintes : l’aînée donne naissance à Moab, et la cadette à Ben-Ammi (Gn 19, 1-29).

[1] A l’instar du mythe d’Orphée et d’Eurydice rapporté par Platon, dans lequel Orphée se retournant perd pour toujours son épouse Eurydice, le fait de se retourner est frappé d’interdit dans de nombreuses cultures. Dans le récit biblique, Jésus demande à ses disciples de ne pas se retourner pour regretter des biens matériels qui seront parfaitement inutiles au salut (il leur demande également de se souvenir de la femme de Loth.

%d blogueurs aiment cette page :