Satan

A l’origine, en hébreu, satan est un simple nom commun qui signifie : l’adversaire, celui qui obstrue. Ce n’est que peu à peu, au fil du développement de la pensée religieuse, que la figure du Satan, monstre plus redoutable encore que la mort, devient un être distinct.

Dans l’Ancien Testament, « le Satan », comme désignation d’un ange particulier, apparaît d’abord dans Zacharie [1]« Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l’ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l’accuser. L’ange de Yahvé dit au Satan : ‘Que Yahvé te réprime, Satan ; que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n’est-il pas un tison tiré du feu ?’ Or Josué était vêtu de vêtements sales lorsqu’il se tenait … Poursuivre puis dans le livre de Job [2]« Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. L’Éternel dit à Satan : D’où viens-tu ? Et Satan répondit à l’Éternel : De parcourir la terre et de m’y promener. L’Éternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre ; c’est un … Poursuivre. Les premières occurrences du mot « Satan » sous une forme indéfinie (sans l’article qui le précédait), apparaissent dans le livre des Chroniques [3]« Satan se leva contre Israël, et il excita David à faire le dénombrement d’Israël. » (Ch 21, 1-8)..

Dans le Nouveau Testament, Satan devient l’adversaire de Dieu et des hommes. Ses efforts se concentrent sur Jésus et ses disciples et visent, par la violence et la tentation, ses armes privilégiées, à les faire dévier de leur mission pour empêcher la réalisation en ce monde du projet de Dieu (Jésus est poussé par l’Esprit au désert pour être éprouvé par le diable [4]« Aussitôt, l’Esprit poussa Jésus dans le désert où il passa 40 jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient. » (Mc 1, 12-13).). Matthieu définit le diable dans la parabole du bon grain et de l’ivraie [5]« En réponse il leur dit : « Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; la bonne semence (le bon grain), ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont … Poursuivre. Dans l’Apocalypse, Jean assimile celui-ci au Satan et au serpent qui tenta Adam dans la Genèse [6]« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent … Poursuivre. Il règne sur l’empire des morts qu’a aboli le Christ [7]« Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » (He 2, 14-15)., se déchaînera à la fin des temps [8]« C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. » (Ap 12, 12). et finira dans le feu éternel auquel il est condamné [9]« Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. » (Mt 25, 41)..

Notes

Notes
1 « Il me fit voir Josué, le grand prêtre, qui se tenait devant l’ange de Yahvé, tandis que le Satan était debout à sa droite pour l’accuser. L’ange de Yahvé dit au Satan : ‘Que Yahvé te réprime, Satan ; que Yahvé te réprime, lui qui a fait choix de Jérusalem. Celui-ci n’est-il pas un tison tiré du feu ?’ Or Josué était vêtu de vêtements sales lorsqu’il se tenait devant l’ange. » (Za 3, 1-3). Note : les « vêtements sales » doivent être entendus comme une métaphore du péché (ici, l’iniquité). Plus loin dans le texte, Yahvé dit à Josué : « Vois, je t’enlève ton iniquité et je te revêts d’habits de fête. » (Za 3, 4).
2 « Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. L’Éternel dit à Satan : D’où viens-tu ? Et Satan répondit à l’Éternel : De parcourir la terre et de m’y promener. L’Éternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre ; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Et Satan répondit à l’Éternel : Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ? Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui ? Tu as béni l’oeuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face. L’Éternel dit à Satan : Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre ; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Éternel. » (Jb 1, 1-12).
3 « Satan se leva contre Israël, et il excita David à faire le dénombrement d’Israël. » (Ch 21, 1-8).
4 « Aussitôt, l’Esprit poussa Jésus dans le désert où il passa 40 jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient. » (Mc 1, 12-13).
5 « En réponse il leur dit : « Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; la bonne semence (le bon grain), ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. » (Mt 13, 37-39).
6 « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » (Ap 12, 7-9).
7 « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est à dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » (He 2, 14-15).
8 « C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. » (Ap 12, 12).
9 « Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. » (Mt 25, 41).
%d blogueurs aiment cette page :