Cappella di San Guglielmino

Un très vilain vitrail moderne, aux couleurs bariolées défigure la chapelle dont les fresques datant du XIVe s. ont été peintes par Bartolo di Fredi et son atelier.

Le retable de Tamagni est venu remplacer, au début du XVIe s., un polyptyque plus ancien peint par Bartolo di Fredi, auteur présumé de l’ensemble des fresques de la chapelle. Les historiens de l’art s’accordent à reconnaître dans le Polyptyque de l’église de Sant’Agostino, dont le panneau central se trouve aujourd’hui au Louvre, l’œuvre qui venait compléter ici-même le décor d’origine. Alors que l’oeuvre de Tamagni répète l’épisode de la Naissance de la Vierge déjà présent sur l’une des parois, le retable de Bartolo était consacré à des scènes de l’enfance du Christ. Beaucoup plus subtilement, il venait ainsi prolonger une narration commencée sur les parois avec celle, indissociable, de la Vierge et de son Fils.

  • Voûte :
    • I Quattro Evangelisti