Quattro Novissimi

Dans la théologie catholique, les quatre Novissimi désignent, en Italie, les « choses », les « réalités » ultimes que l’homme devra affronter individuellement à la fin de sa vie, des choses si ultimes qu’elles lui sont inconnues : la mort, le jugement particulier, le paradis ou l’enfer. Le terme italien Novissimi est une translitération du latin novissĭma, « chose ultime « ; son correspondant grec se trouve dans le terme « éschata » (ἔσχατα) d’où découle, en Français, le vocable « eschatologie ». Ce dernier s’applique principalement, quant à lui, à la destinée ultime de l’humanité tout entière. C’est ainsi que l’on distingue la « petite eschatologie » (individuelle) de la «grande eschatologie » (centrée sur le Jugement dernier), « qui semble s’expliquer par la conjonction, en chaque homme, du souci de son propre destin et de la conscience d’une participation au drame universel ». Jérôme Baschet, « Jugement de l’âme, Jugement dernier : contradictions, complémentarité, chevauchement ? ». Tiré-à-part de la Revue Mabillon, n.s., t. 6 (= t. 67), 1995, p. 159-203, Brepols, 1995 (https://www.brepolsonline.net/doi/pdf/10.1484/J.RM.2.305532, consulté le 10 décembre 2020).