Légende de Barlaam et Josaphat

Inspirée par un épisode de la vie de Bouddha (Lalitavistara), la Légende de Barlaam et Josaphat était très répandue au Moyen Âge dans l’Occident chrétien.

On possède de cette légende une version géorgienne christianisée (VIIe s.) écrite en Palestine et une version persane (IXe s.) qui sont peut-être à l’origine de toutes les autres versions : byzantine (avant le XIe s.), latine (dans la Légende dorée, milieu du XIIIe s.), islandaise (Varlaam Saga), éthiopienne (1553), etc.

La légende raconte comment le jeune prince Josaphat renonce à la vie de plaisirs dans laquelle il a vécu jusque-là, et se convertit au christianisme à la suite de l’enseignement qu’il a reçu de l’ermite Barlaam, et de sa découverte des trois calamités qui pèsent sur toute destinée humaine : la maladie, la vieillesse et la mort.