Dolent, ente

  • « 1. Qui souffre et se plaint. […]

« REMARQUE

« Aujourd’hui, dans l’usage le plus ordinaire, dolent emporte une idée de moquerie ou du moins d’exagération dans la plainte.

« ÉTYMOLOGIE

« Lat. dolens, de dolere (voy. DOULOIR) ; norm. douillant. Quant à la forme doleant, qui est dans un très ancien texte, et qui est confirmée par doléance, elle suppose un verbe doloier ou doleier, dérivé de douloir. »

D’après Émile LITTRÉ, Dictionnaire de la langue française.

Dans sa forme substantivée, le vocable Dolents, au pluriel, désigne généralement, en histoire de l’art comme dans le domaine de l’iconographie, la Vierge de douleur et saint Jean représentés debout ou assis au pied de la croix.