Angelo Bini, « Il Mangia »

Angelo Bini (Florence,

Il Mangia (Le Mange Gains), XVIIIe s.

Travertin, figure d’automate.

Provenance : Tour du Mangia.

Sienne, Palazzo Pubblico.

En 1766, l’ancien automate de bois qui, au sommet de la tour du Mangia, frappait la cloche à l’aide d’une hallebarde pour marquer les heures fut remplacé par la présente figure, sculptée cette fois-ci dans un travertin qui, bien que moins fragile, n’a cependant pas lui non plus résisté très longtemps. En 1780, après avoir quitté le sommet de la tour, l’automate atterrit au sous-sol du Palazzo Comunale, dans les actuels Magazzini del Sale où, en 1813 elle fut rejointe par une autre figure connue des siennois, la Vecchia di Pantaneto qui venait d’être ôtée de la fontaine du même nom en vue de sa restauration. Les deux sculptures demeurèrent ensemble quelques années puis, en 1824, le Mangia fut transféré au milieu d’un petit lac artificiel dans les jardins de la villa de Pagliaia in Chianti. Lors de l’assèchement de ce lac, elle tomba dans la boue d’où elle fut extraite en 1927 par Ranuccio Bianchi Bandinelli qui la fit placer dans l’Entrone du Palais Communal où elle se trouve encore [1].

[1] Voir Alessandro Leoncini, « Il ponte della Vecchia e la Vecchia di Pantaneto », https://www.ilpalio.org/aleoncini1.htm, consulté le 9 mars 2021.

%d blogueurs aiment cette page :