Massima

Maxima ou Maxime : jeune vierge martyre [1]Plusieurs vierges martyres portent le nom de Maxima.. Sainte Maxime à été victime, à Rome, de la persécution sous Dioclétien (304 ap. J.-C.). Elle semble avoir été déférée devant les juges en même temps que saint Ansano dont elle serait devenue la marraine, ce qui lui vaut probablement d’être révérée à Sienne. Tous deux ont été flagellés ; mais tandis qu’Ansano a survécu, puis été emmené à Sienne pour être y exécuté, Maxima aurait expiré sous le fouet [2]Le fléau romain était souvent chargé de balles de plomb ou de pointes, et il n’était pas rare que son infliction ait des conséquences fatales..

Iconographie
Simone Martini, « Pala di Sant’Ansano » (détail du volet droit : « Sainte Maxima »). Florence, Galleria degli Uffizi.

La sainte est généralement représentée comme une jeune martyre du début de l’ère chrétienne, portant

  • une croix
  • la palme symbolique du martyre

Notes

Notes
1 Plusieurs vierges martyres portent le nom de Maxima.
2 Le fléau romain était souvent chargé de balles de plomb ou de pointes, et il n’était pas rare que son infliction ait des conséquences fatales.
%d blogueurs aiment cette page :