Ulisse De Matteis, « I dodici Apostoli »

Ulisse De Matteis (Florence, 1827 ? – 1910)

I dodici Apostoli (Les douze Apôtres),

Vitrail

Provenance : In situ.

Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Ulisse De Matteis [1]Ulisse De Matteis (1827?-1910). En 1859, à Florence, De Matteis à fondé avec Natale Bruschi une entreprise de verriers destinée à devenir l’une des plus importantes du secteur entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Il se distingua par l’utilisation, parfaitement originale à cette époque, des techniques médiévales de travail du verre à partir d’une étude … Poursuivre

Notes

Notes
1 Ulisse De Matteis (1827?-1910). En 1859, à Florence, De Matteis à fondé avec Natale Bruschi une entreprise de verriers destinée à devenir l’une des plus importantes du secteur entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Il se distingua par l’utilisation, parfaitement originale à cette époque, des techniques médiévales de travail du verre à partir d’une étude approfondie du travail (au sens de la maniera) des ateliers anciens.

Les vitraux « archéologiques » de De Matteis, s’insèrent pleinement au sein du phénomène du revival du Moyen Âge promu à l’époque des artistes du groupe des puristes (à l’exemple des Nazaréens allemands) qui, dans l’Italie ottocentesca, représentèrent le temps de l’identité et de la liberté nationale opposé à un présent dramatique de dominations étrangères.