Conventions épigraphiques

Tableau des principales conventions épigraphiques [1]D’après la base P.E.T.R.A.E (Programme d’Enregistrement, Traitement et Reconnaissance Automatique en Épigraphie), système d’enregistrement des inscriptions latines et grecques mis au point à l’Institut Ausonius (Université Bordeaux-Montaigne).

[αβγ]Restitution des lettres disparues
α(βγ)Résolution d’abréviation
〚 〛Érasure
(αβγ)Lettres ligaturées
<αβγ>Inclusion de lettres qui n’étaient pas présentes dans la pierre
{αβγ}Suppression de lettres gravées par erreur
[…]Lacune non restituable de longueur déterminée : chaque point indique une lettre manquante
[—]Lacune de longueur indéterminée dans une ligne ou, ligne manquante, mais certaine
Ligne(s) manquante(s) non restituable(s) en nombre indéterminé
˹αβγ˺Lettres corrigées d’après une copie ou un manuscrit peu fiable
+Lettre non identifiable

Notes

Notes
1 D’après la base P.E.T.R.A.E (Programme d’Enregistrement, Traitement et Reconnaissance Automatique en Épigraphie), système d’enregistrement des inscriptions latines et grecques mis au point à l’Institut Ausonius (Université Bordeaux-Montaigne).