Les mules rouges

Jusqu’à Benoît XV (1914-1922), une broderie en forme de croix permettait le « baisement des pieds ». Cette pratique, originaire des cours impériales des premiers siècles, fut également adoptée par les papes. Lors de l’ouverture du concile Vatican II, le pape Jean XXIII a reçu ce baiser. En revanche, à l’ouverture de la 3e session du Concile (sous Paul VI), le geste avait disparu du cérémonial. Cette pratique particulièrement désuète a été abandonnée au profit du baisement de l’anneau du pêcheur, jugé moins démonstratif. En mémoire de ces mules, les papes suivants ont porté des chaussures rouges. Le pape Jean Paul II avait choisi d’utiliser des chaussures plus foncées, d’un ton brun-rouge. Après lui, le pape Benoît XVI a rétabli l’usage du rouge vif, tandis que son successeur les a tout bonnement abandonnées au profit de simples souliers noirs.

%d blogueurs aiment cette page :