Chiesa di Santa Maria a Sicille

Construite en 1263, l’église présente une façade régulière en pierre de taille avec un portail dont l’architrave est surmonté d’un arc ogival. La lunette de ce dernier s’est vue affublée récemment de l’un de ces vilains pastiches de la peinture ancienne au couleurs criardes dont notre époque semble se satisfaire. Les versants en saillie du toit à pignon sont ornées de corniches faites de briques dentelées ; le clocher-pignon date quant à lui du XVIIIe siècle. Sur l’architrave, se trouve une inscription entourée de deux croix de Malte [1]La croix de Malte est l’ancien symbole des Templiers., tandis que l’oculus est surmonté des armoiries de l’Ordre Olivétain [2]Après la suppression de l’ordre chevaleresque, l’abbaye est passée aux moines olivétains. dont l’abbaye mère (Monte Oliveto Maggiore) est toute proche. [3]D’après les informations du panneau placé près de l’église.

Intérieur de l’édifice

L’intérieur est constitué d’une unique nef rectangulaire coiffée d’une charpente apparente en bois. On peut y voir deux fresques du XVe siècle :

Notes

Notes
1 La croix de Malte est l’ancien symbole des Templiers.
2 Après la suppression de l’ordre chevaleresque, l’abbaye est passée aux moines olivétains.
3 D’après les informations du panneau placé près de l’église.
%d blogueurs aiment cette page :