Carmel

Le Carmel (it. : Carmine) est ordre monastique

Après avoir dès l’origine vécu en ermites sur le mont Carmel, beaucoup des frères carmélites en sont partis vers 1240, alors que la menace sarrasine devenait plus aiguë. Parvenus en Europe, ils « se sont installés dans les villes et, en 1247, leur règle a été modifiée afin de leur permettre d’organiser leur ordre sur le modèle des autres ordres mendiants. La propagande franciscaine était centrée sur la personne de saint François. Les dominicains se vantaient d’être les défenseurs intellectuels de la vraie doctrine chrétienne, et ils avaient appelé les citadins à les soutenir dans leur lutte contre l’hérésie. Les Carmes prétendaient quant à eux appartenir au plus ancien de tous les ordres monastiques et se présentaient comme les véritables héritiers des grands ermites. L’antiquité comme garantie d’authenticité. Une Madone peinte par saint Luc lui-même était le moyen idéal pour soutenir ces revendications. » [1]Henk W. Van Os, Sienese altarpieces 1215-1460. Form, content, function (vol. I : 1215-1344), Groningen, Bouma’s Boekhuis BV, 1984-1988 (2e édition, Egbert Forsten Publishing, 1988-1990, p. 38.

Notes

Notes
1 Henk W. Van Os, Sienese altarpieces 1215-1460. Form, content, function (vol. I : 1215-1344), Groningen, Bouma’s Boekhuis BV, 1984-1988 (2e édition, Egbert Forsten Publishing, 1988-1990, p. 38.
%d blogueurs aiment cette page :