Girolamo di Benvenuto, « Assunzione della Vergine con i Santi Francesco ed Antonio da Padova »

img_2849

Girolamo di Benvenuto (Sienne, 1470  –  1525)

Assunzione della Vergine con i Santi Francesco ed Antonio da Padova (Assomption de la Vierge avec les saints François et Antoine de Padoue), vers 1510.

Tempéra sur panneaux, 317 x 243,5 cm.

Provenance : Église de la Natività di Maria all’Osservanza, Montalcino.

Montalcino, Museo Civico e Diocesano di Arte Sacra.

L’origine du modèle iconographique de cette Vierge montant vers les cieux se trouve dans la mythique Assomption dessinée par Simone Martini sur la paroi de l’Antiporto di Camollia, dont elle constitue une variante revisitée par son époque. Avec un effet de réalisme encore nouveau en ce tout début XVIe s., Girolamo di Benvenuto reprend la géniale invention de Simone grâce à laquelle, par le jeu des cercles concentriques qui organisent la présence des anges, des saints et des prophètes assistant depuis le ciel à l’arrivée parmi eux de la Vierge Marie, l’espace semble à la fois contenir les participants et aspirer vers le haut celle qui est la protagoniste principale de l’événement.

Au sol, outre les saints François d’Assise et Antoine de Padoue que l’on voit de part et d’autre du tombeau abandonné et qui, déjà, s’est empli de fleurs, un troisième témoin assiste, au premier plan, à la scène, tout en en étant involontairement l’un des acteurs : il s’agit de Thomas dont l’incrédulité légendaire est également connue de la Vierge. C’est pourquoi, afin de lui apporter la preuve, en quelque sorte, qu’elle est bien montée aux cieux, Marie vient de laisser tomber la ceinture dont elle s’est défaite et qu’il s’apprête à recueillir. La scène est fréquente en Toscane et à Sienne où l’église de () conservait un fragment de cette ceinture.

Reconstitution du retable

En vue de reconstituer l’aspect du retable dans sa forme primitive, Dorà Sallay [1] a proposé d’associer au panneau principal visible à Montalcino une prédelle dont les divers éléments sont aujourd’hui dispersés.

Dorà Sallay, Reconstitution hypothétique du retable de Girolamo di Benvenuto à Montalcino.

La prédelle démembrée

Il subsiste quatre des cinq compartiments de la prédelle du retable de Montalcino. Trois sont conservés dans des collections privées, la quatrième au Musée de Budapest.

Girolamo di Benvenuto, « Saint Louis of Toulouse.” Private Collection.
Girolamo di Benvenuto, “Saint Elisabeth of Hungary”. Private Collection.
Girolamo di Benvenuto, ”The Presentation of the Virgin in the Temple”. Private Collection.
Girolamo di Benvenuto, “The Virgin appears to Saint Bernardino of Siena ». Budapest, Museum of Fine Art.
  • Girolamo di Benvenuto, Saint Louis of Toulouse
  • Girolamo di Benvenuto, The Presentation of the Virgin in the Temple
  • Girolamo di Benvenuto, Saint Elisabeth of Hungary
  • Girolamo di Benvenuto, The Virgin appears to Saint Bernardino of Siena

[1] Dóra Sallay, Corpus or Sienese Paintings in Hungary. 1420-1510. Florence, Centro Di, 2015, p. 291.