Ecole siennoise, Madonna del Rosario

Madonna del Rosario.png

Ecole siennoise (XVIIe siècle)

Madonna del Rosario (Madone du Rosaire)

Huile sur toile, ?

Provenance : ?

En guise d’introduction aux quinze épisodes du rosaire [1] qui figurent au-dessous, la scène principale, qui semble être visible grâce à l’ouverture d’un rideau feint comme pour simuler une apparition, représente, au centre, la Vierge à l’Enfant entourée de plusieurs saints et autres symboles.

Parmi les saints, on reconnaît, au premier plan, deux moines dont l’un, à gauche, est dominicain (saint Dominique ?), l’autre franciscain ; tous deux sont en prière et celui de droite tient un chapelet entre les mains. Au second plan, sont identifiables : Catherine de Sienne (troisième en partant de la gauche), tenant un rameau de lys, Antoine Abbé (?) appuyé sur son bâton, Catherine d’Alexandrie (?) portant une couronne, et plusieurs autres saints.

Posés aux pieds de la Vierge :

  • un rameau de lys rappelle le miracle de l’incarnation divine mais il semble que l’auteur de cette peinture ait perdu le sens et de la portée symbolique de cette présence, elle-même fruit d’une exégèse moyenâgeuse d’une redoutable précision puisque, dans la plupart des Annonciations du XIVe siècle, la tige de lys se divise en trois rameaux, et non pas deux, pour signifier symboliquement la triple virginité de Marie, avant, pendant et après l’enfantement (!)
  • un livre, qui pourrait être le Nouveau Testament dans lequel l’ensemble des épisodes faisant l’objet de la dévotion propre au rosaire figurent par écrit

On notera que le cadre de la toile, sur laquelle figurent les mystères du Rosaire, est original.

[1] Voir « Glossaire ».

%d blogueurs aiment cette page :