Guido di Graziano, « Caduta di Simone il mago »

IMG_2190

Guido di Graziano (documenté à Sienne de 1278 à 1302)

Chute de Simon le Mage [1]

Détail du San Pietro in trono ou Dossale di San Pietro (Saint Pierre assis sur un trône ou Parement d’autel de saint Pierre), vers 1280.

Tempéra sur panneau.

Provenance : Église (détruite) de San Pietro in Banchi, Sienne.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Cet épisode de la vie de Pierre représente (cela n’apparaît pas à première vue) l’un de ses miracles. Après avoir tenté de séduire Pierre de manière réitérée, et tenté de l’acheter afin d’obtenir son pouvoir de faire des miracles (Ac 8, 9-21), Simon le Mage est fermement condamné par l’apôtre : « Pierre lui dit : « Périsse ton argent, et toi avec, puisque tu as estimé pouvoir acheter le don de Dieu à prix d’argent ! [2] » Dans une ultime provocation, Simon décide de se jeter du haut du Capitole et de voler avec l’aide de Satan qui lui a procuré des ailes. Cependant, alors que Pierre est entré en prière, Simon le Magicien, le sortilège cesse de fonctionner et le mage chute et va se fracasser le crâne au sol.

Malgré les tentatives désespérées des démons que nous voyons cherchant à retenir Simon dans sa chute, celle-ci demeure inéluctable. La scène se passe dans un décor aux coloris presque acidulés qui confèrent à l’ensemble une dimension quelque peu surnaturelle, laquelle rend également compte de la nature du miracle qui s’accomplit.

[1] Simon le Mage

[2] Ac 8, 20.