Ambrogio Lorenzetti (Ecole de), « Don Matteo, Camarlingo, e un contribuente »

3

Office de la Biccherna

Ecole d’Ambrogio Lorenzetti

Don Matteo, Camarlingo, e un contribuente (Don Matteo, trésorier, et un contribuable)

1340, janvier-juin

41 x 25,2 cm.

Archivio di stato di Siena, n° 15

Inscription :

« QUESTO E’ LIVRO DE L’ENTRATA E DE L’ESCITA DE LA BICHERNA DEL COMUNE DI SIENA DA KALENDE GIENNAIO M˚CCCXXXVIIII A KALENDE LUGLIO M˚CCCXL DO’ MATTEO MONACO DI SANCTO GALGANO, GUIDUCCIO RUF(F]ALDI, MOCHATA DI MEMMO DI VIVA, FRANCIESCHO DI CINUGHI, PLACITO UGHI, KAMARLENGHO E QUATRO PROVEDITORI DE LA BICHERNA EL DETTO TENPO, BENCIVENNI GHUCCI LORO SCHRITORE »

Provenance : acquis chez Christies par V. Rena, puis offert à l’Archivio di Stato en 1920.

Il s’agit-là d’un retour à une composition dorénavant classique. On notera, cependant, un effort inédit de réalisme dans la représentation de la scène. Celle-ci se déroule dans le bureau de l’office de la Biccherna ; l’éclairage crée des zones d’ombre et de lumière sur le meuble qui sépare les deux interlocuteurs, mettant en relief les modénatures de celui-ci ainsi que celles du parement de mur situé en arrière de la scène ou, encore, les plis des vêtements des protagonistes dont l’aspect physique gagne un peu de poids et, par là, de présence (regardez comme leur visages sont également modelés par la lumière). Pour ne rien dire de l’effet saisissant obtenu par les contrastes de valeurs affectés à l’image du meuble principal. D’une manière générale, la représentation acquière une illusion de profondeur notable et, par là même, gagne en réalisme.

A droite, les blasons des familles des quatre provveditori : Guiduccio Ruffaldi, Mocata di Memmo di Viva, Francesco Cinughi, Placido di Ugo Placidi, que l’on retrouve mentionnés dans l’inscription, à la merveilleuse graphie, située au-dessous de la scène/

Dans cette inscription apparaît également, pour la première fois, le nom du secrétaire qui avait la responsabilité de l’enregistrement quotidien des sommes reçues et payées par l’office. Celui-ci se nomme : Benciveni Ghucci.