Auteur non identifié, « La Natività di Gesù con il Camarlingo Don Giglio, Monaco di San Galgano in adorazione »

Sans titre

Office de la Gabella

Auteur non identifié

La Natività di Gesù con il camarlingo Don Giglio, monaco di San Galgano in adorazione (La Nativité de Jésus avec le camarlingo Don Giglio, moine de San Galgano en adoration)

1334, juillet-décembre

41 x 26,3 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 14

Inscriptions :

« CAMARLENGO E ASEGUITORI DE LA GENERALE KABELLA DEL COMUNE DI SIENA DA KALENDE LUGLIO MCCCXXXIIII. INFINO A KALENDE GIENNAIO ANNO DETTO. DONO GIGLIO DI S[AN]C(T]O GALGANO, BIAGIO CHIAVELLI, CECCO DI SERE BINDO, BINDOCCIO DI LATINO »

Provenance : Archives de l’ancien Etat de Sienne

La partie supérieure de la tablette est entièrement consacrée à l’illustration. En l’occurrence, la scène (il s’agit de la Nativité) fait l’ojet d’un développement d’une ampleur encore inédite jusqu’ici : la Vierge, allongée sur une sorte d’éperon rocheux, est accompagnée de saint Joseph, assis en contrebas, et de l’enfant Jésus déposé dans une sorte de berceau d’osier (?) tressé. Deux anges encadrent la scène.

A l’exception de la représentation de Don Giglio, agenouillé en prière à droite, et du jeune pasteur que l’on distingue à gauche de la scène, le style de la figuration est directement emprunté à l’art byzantin, dominant à Sienne pendant tout le cours du XIIIe siècle et évoque de manière insistante une scène analogue peinte par Duccio sur l’un des panneaux du recto de la prédelle de la Maestà aujourd’hui conservé à Washington.

Au dessous, on retrouve, en frise, les blasons des familles des trois esecutori de l’office de la Gabella, également mentionnés dans l’inscription : Biagio Chiavelli, Cecco di Bindo Bonichi et Bindoccio Rossi.

On apprend, grâce à une inscription dans le registre des dépenses correspondant, que la réalisation de cette tablette a coûté la somme de deux lires qui couvrent également la confection de la reliure du registre.