Auteur inconnu, « La dama dal manto trapunto d’oro »

4

Office de la Biccherna

Auteur inconnu

La dama dal manto trapunto d’oro (La dame au manteau brodé d’or)

1422, terminus post quem

Archivio di Stato di Siena, n° 23

Inscription :

« PROVISIONI CONTRA LE DONNE DEL PORTARE VESTIMENTI DI SETA [FIN]E E VELLUTI, DRAPPI, PANNI RACHAMATI O VERAMENTE PROFILATI D’ORO O D’ARIENTO »

Provenance : Archives de l’ancien Etat de Sienne

L’espace est principalement occupé par la représentation d’une dame somptueusement vêtue d’un manteau d’or recouvert de diamants, doublé de blanc et laissant apparaître une roble bleu turquoise. Cette dame, située dans un contexte indéfinissable, tourne le regard vers un soleil irradiant de ses rayons, et semble vouloir le défier et rivaliser avec lui.

Si la tablette provient bien du bureau de la Biccherna, elle ne constitue pas la couverture d’un registre de l’administration. Elle appartenait à un registre appartenant à la série dénommée « Marcatura delle vesti », relative à la législation sur les dépenses somptuaires, comme l’indique l’inscription. Cette législation faisait obligation à tout citoyen de la ville de déclarer la possession des vêtements particulièrement précieux auprès de la Biccherna qui ne manquait pas de les inscrire dans le registre prévu à cet effet. Au XVe siècle, cette obligation devint une manière de contenir les excès dans une ville dont l’économie avait entamé son déclin.