Auteur non identifié, La Maddalena e la lupa senese

fullsizeoutput_8d8

Concistoro [1]

Auteur non identifié

La Maddalena e la lupa senese (Marie-Madeleine et la louve de Sienne), 1497.

37 x 25 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 89

Inscription : aucune

Provenance : Archives de l’ancien Etat de Sienne

La tablette représente Marie-Madeleine vêtu d’un long manteau rouge, et, selon le canon classique, ses cheveux blonds tombant sur les épaules. Elle présente de la main droite le vase d’onguent avec lequel elle a recueilli le sang du Christ. A ses pieds, la louve de Sienne est entourée des deux jumeaux légendaires Aschius et Senius [2], les deux fils de Rémus.

La couverture est encore fixée au registre pour lequel elle a été conçue et date de la période du pouvoir exercé par Pandolfo Petrucci sur Sienne ; elle a probablement été réalisée à la demande de ce dernier pour célébrer le jour – 22 juillet 1487, jour de la sainte Marie-Madeine – de son entrée victorieuse à Sienne.

[1] Un consistoire (lat. : consistorium : assemblée, conseil) est la réunion formelle d’un collège consultatif en lien avec une autorité souveraine. Le Consistoire (Concistoro) de la République de Sienne, siège de l’autorité publique et du gouvernement de la ville, était composé de citoyens tirés au sort pour une durée de 2 mois. Il était convoqué et présidé par le Capitaine du Peuple. Avec la fin de la République et l’instauration du pouvoir médicéen sur la ville, le Consistoire perit ses prérogatives polituque et ne conserva qu’un rôle judiciaire. Il a été supprimé en 1808 lors de l’agrégation de Sienne à l’empire nopoléonien.

[2] Au sujet d’Aschius et Senus, frères jumeaux fondateurs légendaires de Sienne, histoire de la ville de Sienne.