Auteur non identifié, « La Vergine Assunta »

CA99B61E-8A56-4BF8-918D-F2649B6F07A8.jpeg

Office de la Biccherna

Auteur non identifié

La Vergine Assunta (L’Assomption de la Vierge)

1558

65,3 x 53,3 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 61

Inscription :

« QUESTA È L’ENTRATA E L’USCITA DELLA GIENERALE BICHERNA DEL MAGNIFICO COMUNO DI SIENA, AL TEMPO DEL MAGNIFICO ANIBALE DI CRISTOFANO TOLOMEI KAMARLENGO, COMINCIATO ADDÌ PRIMO DI GENNARO 1557 ET FINITO ADDÌ UTIMO (sic] DI DICEMBRE 1558. PER LI PRIMI SEI MESI IL SER SINOLFO OTTIERI, NICCOLÒ SPANNOCCHI, FRANCESCO DE VECHI, MISSERE GIROLAMO DI GINO BANDINELLI, SER BALDASSARE CORTI NOTARO. PER LI SECONDI SEI MESI MINO PANOLINI, IL CONTE GUIDO D’ELCI, MISSERE GIOVANI BIRINGUCCI, MISSERE GIULIO ACCARIGI, SER FRANCESCO SIMONI NOTARO »

Provenance : Commune de Sienne

Trois ans après la défaite de Montalcino et une interruption qui semble avoir été observée dans la production de tablettes peintes, le sujet quitte le registre politique et effectue un retour vers des thèmes religieux sans doute moins sujets à polémique. Ici, on observe la représentation d’une Assunta (c’est à dire d’une Assomption de la Vierge Marie) ; celle-ci est figurée dans un halo de nuages d’où s’échappent des angelots supposés participer à l’effort de cette ascension miraculeuse.

L’espace diponible sous l’image est utilisé pour représenter, selon la coutume, les emblèmes des familles des officiers en fonction au cours de l’année, ici ceux des : Ottieri, Spannocchi, Pannilini, d’Elci, De Vecchi, Ghini-Bandinelli, Tolomei, Biringucci, Accarigi, Corti, Simoni.

On note l’appartition, pour la première fois, de l’emblème héraldique de la famille grand-ducale des Médicis placé en plein centre, d’une dimension très largement supérieure aux autres blasons et qui témoigne avec éloquence du nouvel ordre politique régnant dorénavant à Sienne.

Tout en bas de la tablette, on retrouve le type habituel d’inscription explicitant les noms des officiers en fonction annuellement.