Bernardino Fungai ou Mariotto d’Andrea da Volterra, « Sacrificio di Isacco »

Sacrificio Isacco.png

Office de la Gabella

Bernardino Fungai ou Mariotto d’Andrea da Volterra

Sacrificio di Isacco (Sacrifice d’Isaac)

1485

54,2 x 38,5 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 43

Inscriptions :

« QUESTA È L’ENTRATA E L’USCITA DELLA GENERALE CABELLA DEL/MAGNIFICO COMUNO DI SIENA PER TEMPO D’UNO ANNO/INCOMINCIATO ADI PRIMO DI DI GIENNAIO MCCCCLXXXIIII E FINI/TO A DI ULTIMO DI DICEMBRE MCCCCLXXXIIIII AL TEMPO DELLI/SPECTABILI HOMINI ANTONIO DI BARTALOMEO SPINELI K(AMERLENG]O CIONE DI F/AZINO VETTORIO CICHINI IACOMO DI VENTURA D’ANTONI/O GHABRIELLO DI MEO DI NANNI DI NERI ESECUTORI PER LLI PRI/MI SEI MESI ET MISSER IACOMO DI SIMONE SARACINI CRESCENTIO/PIERO DI FRANCESCHO DI GHORO GIOVANNI DI MESSER NICHOLO SEVE/RINI MARCO DI FRANCESCHO BENZI ESECUTOR PER LLI SECHONDI/SEI MESI ANDREOCCIO DI SER GIOVANNI BINDI SCRIPTORE SERE ANBR/OSIO MAESTRELLI PER LLI PRIMI SEI MESI SERE LORENZO DI LA/NDO SBERGHIERI PER LLI SECONDI SEI MESI »

Provenance : Accademia di Belle Arti

Au centre, Abraham s’apprête à sacrifier son fils Isaac et en est empêché par l’ange. On voit sur la gauche l’agneau qui sera substitué au jeune homme en vue du sacrifice.

Le thème, issu de l’Ancien Testament, illustre l’évolution de l’iconographie des biccherne dont les thèmes, à partir du XVe siècle, ne font plus référence à la vie de la commune ou de la magistrature elle-même. A partir des années 1457-1459, la fonction pratique de la tablette comme élément de la reliure d’un registre comptable disparaît peu à peu et laisse place à un petit tableau autonome, destiné à orner une paroi et chargé de commémorer les officiers en fonction au cours de l’année.

Les dix blasons sont ceux des familles : Spinelli, Cappucciani, Paccinelli (ou Cecchini], Guidi, Del Garga, Saracini, Gori, Severini, Bensi, Bindi.

Encadrant l’inscription, ceux des familles des notaires Maestrelli et Sberghieri.