Guidoccio Cozzarelli, « La Presentazione di Maria al Tempio tra i Santi Girolamo e Nicola di Bari »

Presentazione tempio.png

Office de la Gabella

Guidoccio Cozzarelli [1]

La Presentazione di Maria al Tempio tra i Santi Girolamo e Nicola di Bari (La présentation de Marie au Temple entre les saints Jérôme et Nicolas de Bari)

1484

58,2 x 39,2 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 42

Inscription :

« QUESSTA È L’ENTRATA E L’USCITA DELLA GIENERALE CABELLA DEL MAGNIFICO/COMUNO DI SIENA PER TENPO D’UNO ANNO INCOMINCIANDO A DI PRIMO DI/GIENNAIO MCCCCLXXXIII E FINITO A DI ULTIMO DI DICENBRE MCCCCLXXXIIII AL TEMPO/DEGLI SPETTABILI UOMINI NICHOLO DI GIOVANNI SERGARDI H(AMERLENGO] MISERE E LORNZO/DI TOMASO BUONEINSEGNI TOMASSO D’ANTONIO TANTUCCI AUSSTINO/DI MARTINO D’AUSTINO ESECUTORI PER LI PRIMI SEI MESI GIOVANNI DI/FILIPPO DI MAESTRO LORENZO GIULIANO DI GIORGIO DI GUIDO/CHONTE DI MISERE CRISSTOFANO CAPACCI ANTONIO DI SANO/UMIDI SCRIPTORE SERE FIGLIUCCIO DI GIOVANNI NOTTI PER LI/SEI MESI SERE ANTONIO DI MATTEIO PER LI SEI MESI »

Provenance :

La scène se déroule à l’inérieur du Temple de Jérusalem représenté ici de manière stylisée. La mise en page, avec le portique renaissance figuré de manière strictement parallèle au plan de l’image, conserve les caractères d’une miniature, Au centre, la Vierge Marie enfant vient de gravir les marches qui montent à l’autel où elle est maintenant présentée au Grand Prêtre par ses parents, Anne et Joachim. A l’intérieur d’un halo lumineux, un ange portant une torche semble descendre vers elle.

La présence des saints Jérôme, à gauche, et Nicolas de Bari, à droite, a été interprétée comme un hommage aux officiers en fonction au cours de l’année. [2]

Les familles des officiers représentées par leur blasons sont les suivantes : Sergardi, Buoninsegni, Tantucci, Lanti, di Agostino di Martino di Agostino, Figliucci, Della Pietra, Giorgi, Capacci, Damiani, Umidi e del notaio Antonio di Matteo.

[1] Guidoccio Cozzarelli (Sienne, 1450 – Env. 1516) : peintre et enlumineur, probablement formé dans l’atelier de Matteo di Giovanni. Voir annexe : « Principaux artistes ».

[2] Niccolo Segardi, camerlingue de la Gabella pendant le premier semestre 1484 et à Giovanni di Filippo, esecutore durant les six mois suivants.