Giorgio di Giovanni, « La demolizione della fortezza spagnola »

678C0425-C053-4BB2-9A32-D4BBA927DBB8.jpeg

Office de la Gabella

Giorgio di Giovanni (attribué à)

La demolizione della fortezza spagnola (La démolition de la forterese espagnole)

1552

62 x 80,3 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 58

Inscription :

« D[EO]. O[PTIMO]. M[AXIMO]. INTROITUS ET EXITUS INCEPTUS ANNO DOMINI MDXLVI FORESIO DE FORESIIS EXECUTORUM KAMERARIO AC SCRIBA PRO ANNIS VI DIE ULTIMO DECENBRIS CONPLETIS ANNO MDLII NICCOLAO MARTINO, LACTANTIO BONSIGNIORIO, ALEXANDRO CURTO, AGUSTINO GHEZIO DE BURGHESIIS PRIMO, ATQUE ALBERTO OTAVIANO, MARCELLO PICHOLOMINEO, SIGISMUNDO BONINSIGNIO, ANTONIO ASIARIO SECUNDO SEMESTRE OFFICII EXECUTORUM PROVISORIBUS »

Provenance : Commune de Sienne

Même épisode historique que dans la biccherna précédente (n° 57). La scène représente le moment où la foule sort de la ville libérée des Espagnols et, armé d’outils de toutes sortes, entreprend la démolition de la forteresse. Cependant, de noirs et menaçants nuages s’amoncèlent dans le lointain et cette fois, l’enfant Jésus semble se réfugier épouvanté dans les bras de sa Mère.

Au-dessous, blasons appartenant aux familles : Martini, Buonsignori, Corti, Borghesi, Foresi, Ottavini (ou Taviani), Piccolomini, Buonsignori, della Ciaia.

Encadrant l’inscription, deux blasons dont l’un n’est pas identifié, l’autre celui de la famille Guidotti.