Duccio di Buoninsegna, « Apparition du Christ sur le lac de Tibériade »

0b6e776c-7877-4279-bf89-269cad422d2f

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1260 – vers 1318/19)

Apparizione sul lago di Tiberiade (Apparition du Christ sur le lac de Tibériade)

Tempera et or sur bois, 38,4 x 49,8 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

On pourrait, à chaque fois que l’on contemple un nouveau panneau appartenant à la Maestà, s’extasier une nouvelle fois à la vue d’une beauté pareillement limpide et évidente. Ce pourrait être lassant, nous ne le ferons donc pas.

Dans les panneaux précédents, qui sont aujourd’hui manquants, il est probable qu’ait figuré l’Ascension du Christ puisque, selon la chronologie des Évangiles, l’Apparition de Jésus au lac de Tibériade a lieu immédiatement après celle-ci. « Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : ‘Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ?’ Ils lui répondirent : ‘Non’. » On connaît la suite. Jésus indique l’endroit où placer le filet et, cette fois, les disciples ne parviennent pas « à le tirer, tellement il y [a] de poissons. » Jean, le premier, reconnaît Jésus. Et quand « Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. » Tout est là. Pierre marche vers le rivage à la rencontre du Christ sans même s’apercevoir qu’il marche sur les flots, si grande est sa hâte de manifester son amour du Sauveur, tandis que ses compagnons, courbés sous le poids, s’efforcent de remonter le précieux butin à la surface.