Pittore senese attivo nel ultimo quarto del XIIIe s., « Lavanda dei piedi »

zVqSccIbQtiJSqn7WQxY+g

Pittore senese attivo nel ultimo quarto del XIIIe s. (Peintre siennois actif au cours du dernier quart du XIIIe s.)

Lavanda dei piedi (Lavement des pieds)

Fresque

Provenance : In situ

Sienne, « crypte » sous la Cathédrale.

Après un moment d’observation attentive et un effort d’accommodation, on parvient à distinguer au centre de l’image deux silhouettes affairées de part et d’autre du bassin faisant office de pédiluve (fig.1). A gauche, le Christ vêtu d’une tunique brun-rouge a « [pris] un linge qu’il [s’est noué] à la ceinture »,  linge destiné à le protéger tandis qu’il s’apprête à laver les pieds de Pierre après avoir fait de même avec les autres apôtres. Pierre est parfaitement reconnaissable à l’attitude qu’il adopte [1]  : sidéré de la proposition de lui laver les pieds, que vient de lui faire le Christ, Pierre porte sa main vers sa tête dans un geste qui marque un violent étonnement marqué de réprobation. Ce geste est parfaitement conforme à la narration faite au sein du texte biblique (Évangile de Jean [Jn 13, 1-17]), lequel rapporte l’épisode du Lavement des pieds et donne un ensemble de détails qui sont repris dans l’iconographie de la présente fresque.

BD5672E2-5C5C-44F3-ABA2-993D829442C6

1

En continuant l’effort (bien relatif !) d’observation réalisé initialement, d’autres éléments propres à la narration apparaissent à leur tour. A l’arrière de Pierre apparaît notamment une seconde figure d’apôtre (il porte une auréole), dans une composition très concentrée sur l’événement principal de la scène mais dont le principe sera repris quelques années plus tard par Duccio.

[1] Duccio reprendra ce détail (ainsi que toute l’attitude de Pierre) dans la même scène, peinte aux environ de 1308-1311 au verso de la Maestà (reproduction ci-dessous). Si l’indispensable bassin a ici une forme plus propice à l’usage qui en est fait, on notera que l’apôtre a placé son pied gauche dans l’eau tandis que son pied droit est dans les mains du Christ agenouillé devant lui, exactement comme dans la fresque de la « crypte ».

fullsizeoutput_25b1