« ET RESUREXIT TERTIA DIE SECUNDUM SCRIPTURAS »

fullsizeoutput_27a0

Inscriptions : « ET RESUREXIT TERTIA DIE SECUNDUM SCRIPTURAS » [1]

Le panneau représente maintenant la scène de la Résurrection du Christ que l’on voit s’extraire du sépulcre où il était jusque là enseveli, entouré des soldats qui, bien que chargés de s’assurer que personne ne viendrait s’emparer de sa dépouille mortelle, ont failli à leur devoir en sombrant dans un profond sommeil. La pierre qui fermait le tombeau a bien été déplacée, « conformément aux écritures » une fois encore. Elle contribue, à l’instar du volume du tombeau rendu par les lignes obliques de ses deux faces latérales, à augmenter le sentiment de la profondeur. C’est aussi dans ce panneau que paraît la première occurence d’un paysage quelque peu élaboré. Si l’on retrouve les deux collines déjà entrevues dans la scène précédente, ce paysage est maintenant enrichi par la présence des trois arbres et inclut un tombeau dont les caissons de faux marbres en trompe l’œil traduisent un souci de réalisme absent jusqu’ici à un tel niveau. Il est vrai qu’il s’agit aussi de la première scène aussi chargée d’éléments narratifs propres à alimenter une recherche de réalisme, sinon à la justifier.

[1] « Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures. »