« IHS »

fullsizeoutput_2c15.jpeg
Monogramme du Christ. Fresque peinte dans la Salle de la Mappemonde au Palazzo Pubblico, Sienne.

Le monogramme « IHS », qui signifie le nom de Jésus, a été popularisé par saint Bernardin de Sienne au XVe s., et adopté comme blason par les Jésuites.

Une erreur largement répandue conduit parfois à interpréter le sens de ces trois lettres comme « Iesus Hominum Salvator » ou « In Hoc Signo ».

En réalité, il faut remonter au IIIe siècle pour en comprendre le sens exact : les chrétiens avaient pour habitude de raccourcir le nom grec de Jésus (ΙΗΣΟΥΣ) et de n’en garder que les trois premières lettres de l’abréviation, soit : ΙΗΣ (la lettre H, ou ETA, se prononce É, le Σ, ou SIGMA, se prononce SUS).

La lettre Σ fut par la suite transcrite dans l’alphabet latin sous la forme du S, si bien que le monogramme se transforma en « IHS ». Un tiret horizontal surmonte parfois ces trois lettres afin d’indiquer qu’il s’agit bien d’une abréviation. La lettre centrale apparaît la plupart du temps sous la forme d’une croix, ou accompagnée d’une croix, obtenue dans les deux cas grâce au tiret indiquant l’abréviation du nom.