Ambrogio

Ambroise, évêque de Milan, est aussi l’un des Docteurs de l’Église.

Iconographie

Ambroise est généralement représenté

  • sous les traits d’un évêque mitré, d’âge moyen
  • portant
    • une sphère contenant une église (probable allusion à au combat de cette dernière en faveur du catholicisme)
    • un pallium (ornement liturgique catholique consistant en une bande d’étoffe de laine blanche dont le port, sur la chasuble, est réservé au pape, aux primats, aux archevêques métropolitains et à quelques rares évêques, pendant la célébration de la messe)
    • un fouet (allusion à son combat contre les Aryens …)
    • une maquette de la ville de Milan

Principales scènes de la vie du saint :

  • Alors que, nouveau-né, il repose dans son berceau, un essaim d’abeilles se pose sur son visage sans qu’il en éprouve la moindre conséquence.
  • Tandis qu’il essaie d’apaiser la discorde survenue entre les citoyens de Milan à l’occasion de la désignation du successeur de l’évêque de la ville, la voix d’un enfant se fait entendre et le désigne pour ce rôle.
  • Hébergé dans la maison d’un homme riche alors qu’il se rend à Rome, il entend son hôte lui dire qu’il a toujours satisfait ses propres désirs ; il quitte alors précipitamment la maison en disant : « Le Seigneur n’est pas ici. » À peine a-t-il quitté les lieux que la terre s’ouvre et engloutit la maison et l’homme quu ne connaissait pas l’adversité.
  • Il frappe les Aryens avec son fouet.
  • Invention des restes des saints Gervais et Protais.
  • Sa mort.