Docteurs de l’Église

On appelle « Docteurs de l’Église » des auteurs qui « peuvent être assimilés à des intellectuels de référence pour la foi catholique avant que ce terme n’existe vraiment [1]».

Les Docteurs de l’église sont tous des « théologiens, philosophes ou écrivains ayant enrichi significativement […] la doctrine de l’Église tant au niveau philosophique que spirituel. Les conditions requises pour devenir docteur, d’ailleurs toujours à titre posthume, sont d’être un saint canonisé, d’avoir élaboré une pensée de la foi en accord avec les principes de base de l’Église tout en découvrant un pan inexploré de l’écriture se vérifiant comme fondamental par son influence auprès des fidèles et par une renommée internationale. Le Vatican concède, à la suite d’une étude poussée des candidatures proposées, ce titre exceptionnel ».

L’Église comporte actuellement une trentaine de docteurs. Les quatre premiers d’entre eux ont été proclamés au XIIIe siècle.

36A72E17-129B-4593-91A3-8BECDB3C3B28
Pier Francesco Sacchi, « Les Quatre Docteurs de L’Église latine ». Paris, Musée du Louvre.

Les quatre premiers Docteurs qui figurent dans l’œuvre de Pier Francesco Sacchi, tous proclamés par l’Église catholique au XIIIe siècle, sont :

On notera que Sacchi a associé chacun des Docteurs à l’un des symboles des Évangélistes : Augustin et l’Aigle (Luc), Grégoire et le Taureau (Jean), Jérôme et l’Homme (Mathieu), Ambroise et le lion (Marc).

Principaux saints vénérés en Toscane portant le titre exceptionnel de Docteur :

Iconographie

Voir les articles qui leurs sont consacrés dans l’annexe « Iconographie des principaux saints ».

[1] D’après Qu’est-ce qu’un Docteur de l’Église ?, L’église catholique en France, site édité par la conférence des évêques de France (https://eglise.catholique.fr/actualites/441329-quest-ce-quun-docteur-de-leglise/, consulté le 6 décembre 2020).