Sano di Pietro, « Madonna col Bambino e i santi Giovanni Battista, Quirico, Fortunato e Giovanni Evangelista. Pala di San Quirico »

A454F323-EAC2-4C1F-91D0-4B0EA4E9316F.jpeg

Sano di Pietro (Sienne, vers 1400 – Sienne, 1480)

Madonna col Bambino e i santi Giovanni Battista, Quirico, Fortunato e Giovanni Evangelista. Pala di San Quirico (Madone à l’Enfant et les saints Jean Baptiste, Cyr, Fortuné et Jean l’Evangéliste), date ?

Tempéra et or sur bois, dimensions ?

Inscriptions :

  • (dans l’auréole de Jean Baptiste) : « SANTO GIOVANNI BATISTA »
  • (sur le phylactère de Jean Baptiste) : « ECCE ANGNUS DEI »
  • (dans l’auréole de Quirico [Cyr]) : « SANTO CHUIRICHO MARTIRE »
  • (dans l’auréole du Christ) : « EGO SUM … »
  • (dans l’auréole de Marie) : « AVE GRATIA PLENA DOM[INUS] … »
  • (dans l’auréole de Fortunato) : « SANTO FORTUNATO »
  • (dans l’auréole de Jean l’Evangéliste) : « SCO GIOVANNI EVAN[GELISTA] »

Provenance : ?

San Quirico d’Orcia, Collegiata.

Dans la pénombre du bras gauche du transept de la Collégiale se cache grand retable d’allure Renaissance, connu sous l’appellation de Polittico di San Quirico, peint par Sano di Pietro. Comme souvent dans ce type d’œuvre, c’est dans la prédelle, et ici, dans la lunette, que résident les parties les plus belles et les plus intéressantes.

Lunette

Sano di Pietro, Resurrezione e Discesa nel limbo

Registre principal

DBB2EE8B-EB89-4C52-8B7D-9A8ACAEC442C.jpeg

Sano di Pietro, Madonna col Bambino e i santi Giovanni Battista, Quirico, Fortunato e Giovanni Evangelista

Prédelle 

    

Les cinq compartiments de la prédelle racontent, à travers cinq épisodes, l’histoire de la Vierge Marie. Ces panneaux ont une particularité liée au fait que trois d’entre eux (les trois premiers) ont été peints en références directe aux fresques de la façade de l’Ospedale di Santa Maria della Scala, aujourd’hui entièrement effacées.