Antonio Federighi, « Sette età dell’uomo »

Sette età dell'uomo.png

Antonio Federighi (Sienne, 1411 – 1490)

Sette età dell’uomo (Sept âges de l’Homme), 1475.

Marqueterie de marbres polychromes.

Inscriptions :

  • dans les six octogones, en commençant par celui situé en bas à gauche :
    • « INF/ANTI/A »
    • « PVE/RITIA »
    • « ADOLESCE/NTIA »
    • « IVV/ENTVS »
    • « VIRI/LITAS »
    • « SENEC/TVS »
  • dans le carré sur la pointe, au centre :
    • « DEC/REPITAS »

Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Face à la chapelle du Vœu, se trouve une sorte de Memento Mori [1]Memento Mori : « Souviens-toi que tu vas mourir. » Il s’agit d’une formule héritée de l’Antiquité romaine : lors des triomphes, il était d’usage de rappeler aux généraux vainqueurs qu’ils étaient mortels. Dans le contexte de la religion catholique, la formule exprime la vanité de la vie terrestre et peut prendre des formes visuelles très variées. représenté par les Sept âges de l’Homme : Naissance, Enfance, Adolescence, Jeunesse, Virilité et Vieillesse et, dans le carré central : Décrépitude. Chaque état est représenté par un personnage masculin en pied accompagné d’un motif floral. La Décrépitude, qui s’achemine, avec ses béquilles, vers une tombe ouverte, fait exception à cette règle.

Antonio Federighi, « Decori ». Flanc gauche de la Cathédrale, pavement.

[2]Marilena Caciorgnia, « Lo ‘spazzo’ di fronte alla cappella del Voto. Il pavimento del Duomo di Siena da Antonio Federighi a Carlo Amidei e ad Alessandro Franchi: le Sette età dell’uomo, la Religione e le Virtù teologali », dans Bollettino Senese di Storia Patria, 121, 2014, pp. 131-145.

Notes

Notes
1 Memento Mori : « Souviens-toi que tu vas mourir. » Il s’agit d’une formule héritée de l’Antiquité romaine : lors des triomphes, il était d’usage de rappeler aux généraux vainqueurs qu’ils étaient mortels. Dans le contexte de la religion catholique, la formule exprime la vanité de la vie terrestre et peut prendre des formes visuelles très variées.
2 Marilena Caciorgnia, « Lo ‘spazzo’ di fronte alla cappella del Voto. Il pavimento del Duomo di Siena da Antonio Federighi a Carlo Amidei e ad Alessandro Franchi: le Sette età dell’uomo, la Religione e le Virtù teologali », dans Bollettino Senese di Storia Patria, 121, 2014, pp. 131-145.
%d blogueurs aiment cette page :