Domenico Beccafumi, « Storie di Mosè sul Sinai »

storie di mosè sul sinai .png

Domenico Beccafumi, de son vrai nom Domenico di Pace (Montaperti, vers 1486 – Sienne 1551)

Épisodes de l’histoire de Moïse sur le Sinaï, 1531.

Marqueterie de marbres polychromes.

Sienne, Duomo.

L’histoire de Moïse sur le Sinaï est racontée en six épisodes réunis dans un unique et extraordinaire ensemble. Organisés autour de la figure du rocher représentant le Sinaï, laquelle structure visuellement le récit, ils représentent, respectivement, dans l’ordre du récit biblique :

  1. En haut, au centre, au sommet du Sinaï, Moïse à genoux reçoit les Tables de la Loi par moyen prosaïque mais efficace d’une ouverture circulaire ouverte dans les cieux. [1]
  2. En bas, au centre, Moïse soulève les Tables de la Loi pour les projeter au sol afin de les briser. [2]
  3. En haut, à gauche, alors que Moïse tarde à redescendre de la montagne, les Anciens d’Israël tentent de convaincre Aaron de donner une nouvelle divinité au peuple. [3]
  4. C’est ce qui arrive en bas à gauche, où l’on voit Aaron versant l’or et les bijoux des Israélites sur le feu afin de forger le veau d’or. [4]
  5. En bas à droite, on aperçoit déjà le peuple en adoration, ce qui cause la fureur de Moïse que l’on voit sur la gauche de la scène, briser les Tables alors qu’il vient à peine de redescendre du Sinaï. [5]
  6. En haut, à droite, les pêcheurs meurent dans les spasmes. [6]

Les cartons de la main de Domenico Beccafumi sont aujourd’hui conservés à la Pinacoteca Nazionale, dans une salle qui leur est entièrement consacrée.

1DCDC1DF-D889-4F26-83B2-82EC73EB3D0C

1

CEFC63FE-914A-47AC-8A18-1DF55FAEB8D7

2

80602789-D330-41EE-AC20-D057F9D24882

3

8EE83D60-4884-4868-9CB4-6B61CD15E03F

4

2F16B125-F328-4213-BE8F-4ED73DBAD6FC

5

« Avec son jugement subtil, Domenico vit qu’on pouvait beaucoup améliorer ce pavement. En prenant des marbres gris pour faire les ombres en demi-teintes, en les plaçant à côté des marbres blancs employés pour les paries éclairées et en les gravant au ciseau, il trouva qu’on pouvait ainsi obtenir de parfaits camaïeux en pierre. Il fit un essai qui fut une réussite complète, tant par la trouvaille technique que par la vigueur du dessin et l’abondance des figures […]. » [7]

[1] « Quand le Seigneur eut fini de parler avec Moïse sur le mont Sinaï, il lui donna les deux tables du Témoignage, les tables de pierre écrites du doigt de Dieu. » Exode, 31, 18.

[2] « Comme il approchait du camp, il aperçut le veau et les danses. Il s’enflamma de colère, il jeta les tables qu’il portait, et les brisa au bas de la montagne. » Exode, 32, 19.

[3] « Le peuple vit que Moïse tardait à descendre de la montagne. Il se rassembla contre Aaron et lui dit : ‘Debout ! Fais-nous des dieux qui marchent devant nous. Car ce Moïse, l’homme qui nous a fait monter du pays d’Égypte, nous ne savons pas ce qui lui est arrivé.’ » Exode, 32, 1.

[4] « Tout le peuple se dépouilla des boucles d’or qu’ils avaient aux oreilles et ils les apportèrent à Aaron. Il reçut l’or de leurs mains, le façonna au burin et en fit un veau en métal fondu. Ils dirent alors : ‘Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.’ Ce que voyant, Aaron bâtit un autel en face du veau en métal fondu et il proclama : ‘Demain, fête pour le Seigneur !’ » Exode, 32, 3-5.

[5] « Ils n’auront pas mis longtemps à s’écarter du chemin que je leur avais ordonné de suivre ! Ils se sont fait un veau en métal fondu et se sont prosternés devant lui. Ils lui ont offert des sacrifices en proclamant : ‘Israël, voici tes dieux, qui t’ont fait monter du pays d’Égypte.’” » Exode, 32, 8.

[6] « Moïse vit que le peuple était débridé, car Aaron leur avait laissé la bride sur le cou, les exposant aux moqueries de leurs adversaires. Alors, Moïse vint à la porte du camp et dit : ‘À moi, les partisans du Seigneur !’ Et tous les fils de Lévi se groupèrent autour de lui. Il leur dit : ‘Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël : Mettez l’épée au côté, parcourez le camp de porte en porte, et tuez qui son frère, qui son ami, qui son proche !’ Les fils de Lévi exécutèrent la parole de Moïse et, parmi le peuple, il tomba, ce jour-là, environ trois mille hommes. » Exode, 32, 25-28).

[7] Giorgio Vasari, Les Vies … (éd. André Chastel). Paris, 1984, vol. 2, p. 287.