Puissances

Les Puissances, quatrième chœur de la hiérarchie céleste, travaillent essentiellement à maintenir l’ordre divin et lutter contre les démons. Elles montrent aux gens de l’Église et aux Justes le chemin de leur foi et les préservent du doute. Sans ce rempart supposé le protéger contre les attaques du démon, l’homme perdrait son intégrité, disloqué par les forces dépréciatives qui le coupent de l’Amour, de la Justice et de la Vérité de la triade supérieure.

Sources textuelles

Le nom de Puissance désigne un certain ordre établi, selon la lettre de l’Apôtre Paul :

« Celui qui résiste à la puissance résiste à l’ordre établi par Dieu. » [1]

(Rm 13, 2)

Ce qui fait dire à Denys l’Aréopagyte que le nom de Puissance désigne un certain ordre établi concernant soit la réception des choses divines, soit les actions divines que les esprits supérieurs exercent sur les inférieurs pour les élever à Dieu. « À l’ordre des Puissances revient donc de régler ce que les sujets qui leur sont soumis doivent exécuter>.

Iconographie

Ces anges nommés Puissances sont généralement représentés comme des soldats :

  • portant une armure et un casque
  • dotés d’armes tant offensives que défensives (boucliers lances et chaînes rappelant leur fonction d’enchaîner les démons.

Leurs attributs sont :

  • l’aube dont ils sont revêtus
  • la baguette d’or
  • le sceau de Dieu
  • le sceptre

Comme ces attributs ne permettent pas de les différencier suffisamment, ils peuvent être représentés le poing fermé pour indiquer leur aptitude au combat ; leur victoire est exprimée par le démon que les Puissances foulent aux pieds.

[1] Traduction de l’AELF (Association Épiscopale Liturgique pour les pays Francophones) : « […] si bien qu’en se dressant contre l’autorité, on est contre l’ordre des choses établi par Dieu, et en prenant cette position, on attire sur soi le jugement. »