Niccolò di Buonaccorso ?, «Discesa dello Spirito Santo »

fullsizeoutput_3c49.jpeg

Niccolò di Buonaccorso (Sienne ?, documenté de 1355 à 1388) ou Cristofano di Bindoccio, dit « Malabarba » (documenté de 1361 à 1406)

Descente de l’Esprit Saint

Détail du retable portatif des Storie del Nuovo Testamento (Histoires du Nouveau Testament)tempéra sur panneaux, 1370-1380.

Provenance probable : Couvent de Santa Marta (Sienne).

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Selon le Nouveau Testament, la descente de l’Esprit Saint sur les apôtres serait survenu cinquante jours après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième ») ou Pentecôte. « Le jour de la Pentecôte, ils étaient réunis tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues […]. » [1]

La scène peinte dans le retable fait apparaître la présence des douze apôtres entourant la Vierge. Le nombre douze induit que tous les apôtres étaient présents, ce qui ne signifie nullement que le traître Judas pourrait lui aussi avoir été touché par l’Esprit Saint. Les Actes des apôtres précisent qu’après la mort de Judas, les Douze tirèrent au sort le nom de celui des disciples du Christ qui serait appelé a lui succéder. Le sort désigna Matthias. Certains  artistes semble ne pas voir tenu compte de cet épisode : à titre d’exemple, il en va ainsi de Fouquet ou de Duccio (reproductions ci-dessous), chez qui on ne dénombre que onze apôtres présents à la Pentecôte. [1]

La_Pentecôte

Jean Fouquet, La Pentecôte (« Heures d’Étienne Chevalier »), Chantilly, Musée Condé.

Duccio_di_Buoninsegna_018
Duccio di Buoninsegna, 
La Pentecôte (« Maestà« ), Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

[1] Nouveau Testament, Actes des Apôtres (Ac 2, 1-4).