« Sacra conversazione »

La terminologie Sacra Conversazione (Conversation Sacrée ou, plus rarement, Sainte Conversation), apparue en histoire de l’art au milieu du XIXe siècle, qualifie la représentation d’un groupe de personnages sacrés entourant la Vierge que l’on voit généralement assise sur un trône, portant l’Enfant-Jésus dans les bras.

Le polyptyque gothique réunissait autour d’un panneau principal où figurait le plus souvent la Vierge à l’Enfant en majesté, différents volets latéraux où trouvaient place des figures de saints, chacun d’eux installé dans son compartiment, l’ensemble étant réuni au moyen d’une menuiserie particulièrement élaborée. À partir du Quattrocento, le retable, ou pala d’altare, devient un panneau unique de grandes dimensions, capable d’accueillir à la fois la figure principale et les saints latéraux, non plus juxtaposés chacun dans son espace propre, mais tous réunis au sein d’un même espace, généralement unifié et structuré par un paysage où un intérieur architecturé. La représentation de l’espace acquiert une illusion de profondeur plus convaincante et gagne en réalisme.

Iconographie

Dans une Conversation sacrée, l’idée même d’un dialogue entre les personnages est loin d’être absente malgré les apparences. Les sentiments s’expriment parfois par une gestuelle qui, bien que muette, n’en est pas moins expressive. Les attitudes jouent un rôle également important dans ces échanges silencieux où le sujet, en présence de l’Enfant sur les genoux de sa Mère, a trait aux choses divines et, plus précisément, au mystère qui enveloppe l’Incarnation.

La composition vise à son tour à établir visuellement le sentiment d’une rencontre entre les différents protagonistes figurés qui puisse s’apparenter à une sorte de conversation.

Si le thème iconographique de la Sacra Conversazione permet de réunir un nombre variable de saints, il arrive parfois que, sans craindre le moins du monde un risque d’anachronisme, le ou les donateurs de l’œuvre soient également représentés.

Laisser un commentaire