Monte

Monte ou Ordine sont des termes qui, au Moyen âge et à la Renaissance, désignaient les groupes politiques organisés à Sienne. Ces derniers étaient composés de descendants des risieduti, c’est-à-dire des citoyens ayant appartenu au gouvernement à une époque déterminée, en assumant la continuité des choix politiques qui avaient été ceux de ce même gouvernement à l’époque donnée. Il existait trois Monti : le Monte dei Grandi (des Grands), ou du Gentiluomo (Gentilhomme), celui des Riformatori (Réformateurs) et celui du Popolo (Peuple) ou des Novi (des Neuf).

Dans différentes phases de l’histoire siennoise, ces groupes s’unirent en entier ou en partie, pour former des gouvernements généralement stables, tandis qu’à d’autres périodes, ils luttèrent âprement entre eux afin d’obtenir l’hégémonie sur le pouvoir civique.

Voir : Mario Aschieri, Siena nel Rinascimento. Istituzioni e sistema politico, Siena, Casa Editrice Il Leccio, 1985.