République de Sienne (1125-1559)

La République de Sienne a vécu plus de quatre siècles. Plusieurs types de gouvernement se sont succédé, conduits par un consul, un podestat, un conseil d’élus municipaux ou un conseil de prieurs [gouverneurs].

Entre 1234 et 1399, on a assisté à une succession ininterrompue de Gouvernements de Prieurs, tous républicains mais de partis opposés, de représentations variées ou de nombre de gouverneurs different : gibelin ou guelfe, incluant des nobles ou pas, excluant telle ou telle faction ennemie. Deux parenthèses dans la République se sont produites, lorsque, d’abord Gian Galeazzo Visconti de Milan, puis Pandolfo Petrucci, ont pris le pouvoir. Après une période de domination espagnole, la République a survécu quatre ans, « abritée » dans Montalcino, puis elle a été englobée dans le Grand-Duché de Toscane.

Les grandes étapes sont les suivantes :

– Gouvernement consulaire (1125-1199), mené par des consuls d’origine aristocratique
– Gouvernement des Podestà (1199-1234), mené par des Podestà d’origine aristocratique
Gouvernement des Vingt-Quatre (1234-1270), mené par le parti gibelin et composé de douze nobles et douze bourgeois
– Gouvernement des Trente-Six (1270-1280), ouvert aux seuls Guelfes et fermé aux nobles
– Gouvernement des Quinze (1280-1286)
Gouvernement des Neuf
 (1287-1355), composé de neuf bourgeois, correspondant à une grande période de stabilité, de développement économique et d’essor artistique
– Gouvernement des Douze (1355-1368), ouvert à tous, y compris les nobles, à l’exception de la faction des « Noveschi »
– Gouvernement des Treize 
(1368), dictature nobiliaire vite renversée
– Gouvernement des Quinze (1369-1385), dont les nobles sont exclus
– Gouvernement des Prieurs (1385-1399), composé de dix, onze ou douze membres
Seigneurie des Visconti (1399-1404), menée dans un premier temps par Gian Galeazzo Visconti de Milan
– Gouvernement des Prieurs (1404-1487), retour à un gouvernement démocratique, composé d’un nombre variable de membres, entre neuf et treize
Seigneurie des Petrucci (1487-1525), menée dans un premier temps par Pandolfo Petrucci
– Gouvernement des Prieurs (1525-1548), retour à un gouvernement démocratique
Domination espagnole (1548-1552), menée par Mendoza, représentant de Charles Quint
– Gouvernement du Capitaine du Peuple (1552 -1554), représentant tous les partis
République de Sienne « abritée » dans Montalcino (1555-1559), fin de la République