Lupa senese

Pendant historique de la louve romaine, la représentation mythologique de la louve siennoise commémore la fondation légendaire de la ville par les fils de Rémus, assassiné par son frère Romulus au moment de la fondation mythique de la ville de Rome. Ainsi, après le meurtre de leur père, les deux frères (Senius et Aschius) fuirent leur oncle sur deux chevaux qu’Apollon et Diane leur avaient fournis (un blanc et un noir, couleurs qui donneront celles de la Balzana, le blason siennois), emmenant dans leur chevauchée, la louve qui avait nourri et protégé leur père et leur oncle.

Après s’être séparé de son frère, Senius atteignit un lieu où ils décida de s’établir, et de fonder une ville [1] dont le nom, Sienna, serait une déformation de Senius. La louve devînt l’emblème de la ville. Cette figure iconographique de la louve s’oppose au lion florentin et invoque directement la louve romaine. Cependant, une faible différence les distingue l’une de l’autre : la louve siennoise regarde devant elle, la romaine tourne la tête de côté.

[1] La légende dit que Aschius se serait arrêté en chemin, dans une vallée où il aurait lui-aussi fondé une ville, l’actuelle Asciano (déformation du propre nom de son fondateur).