Ambrogio Lorenzetti, “Angelo annunciante”, sinopia

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, vers 1290 – Sienne, 1348)

Angelo annunciante (Ange annonciateur), 1334-1336.

Sinopie de la partie gauche de l’Annonciation de Montesiepi.

Provenance : In situ.

Montesiepi, Rotonde de San Galgano, Chapelle auxiliaire.

Le plus surprenant de cette sinopie n’est pas l’attitude de l’ange qui sera reprise à peu de choses près dans l’œuvre aboutie, ce n’est pas non plus l’extraordinaire liberté, pourtant digne d’intérêt, avec laquelle Ambrogio dessine à même l’arriccio et trace sans retouche le profil angélique, c’est un détail qui passe aisément inaperçu : la silhouette d’un observateur les bras croisés se détache dans l’embrasure de la porte d’entrée de la chambre de Marie. Dans la version définitive, cette silhouette disparaîtra, et la porte sera refermée, selon « une solution plus conforme à l’interprétation du sujet, légende apocryphe comprise, [qui rend] l’entrée de l’ange plus mystérieuse, mais aussi, plus propre à traduire l’idée de virginité » [1].

[1] BORSOOK 1966, p. 30.