Abbadia a Isola, Monteriggioni

  • Se rendre à Abbadia a Isola :

Abbadia a Isola (également appelée Badia a Isola) est le nom actuel de l’ancienne Abbazia dell’Isola ou Abbazia del Lago. L’actuel hameau doit ses différentes appellations au contexte naturel dans lequel il se trouvait, sur une hauteur elle-même située entre les pentes du Monte Maggio et celles de la Montagnola Senese, entouré d’eaux et donnant ainsi l’apparence d’avoir été construit sur une île.

Aujourd’hui, le hameau, beau et silencieux, conserve les traces des murailles et des tours de l’ancienne abbaye fortifiée. Ignoré du flot de touristes qui, quotidiennement, passent aveuglément à proximité, ce havre de paix offre pourtant au visiteur l’inestimable sensation d’évoluer dans une parenthèse hors du temps.

Repères historiques
  • À l’époque étrusque, le lieu représente un carrefour entre les principales cités toscanes et l’Étrurie padane [1]Cette formulation définit actuellement les zones archéologiques principales de la civilisation étrusque comprenant l’Étrurie proprement dite, la plaine du Pô (Émilie-Romagne), au nord, et la Campanie, au sud.. Ce n’est, cependant, qu’au Moyen Âge que sa position stratégique se révèlera d’une grande importance.
Poursuivre
  • Xe s. Le castello de Borgonuovo (nouveau bourg), future Abbadia a Isola, est mentionné par Sigéric de Cantorbéry qui y fait étape autour de 990, sur la route du retour de Rome où il s’était rendu pour recevoir le pallio, symbole de l’investiture archiépiscopale, des mains du pape Jean XV. Voyageant vers l’Angleterre par la via Francigena, l’archevêque de Canterbury évoque dans son journal le nom de Burgenove, seizième étape (submansio) de son itinéraire qui en comprend un total de soixante-dix-neuf.
  • 4 février 1001. La comtesse Ava, veuve d’Ildebrando dei Lambardi, fonde un monastère bénédictin sur des terres lui appartenant “in loco quod dicitur Insula prope Burgo Novo iuxta lacum [2]« Dans le lieu appelé Ile près du Nouveau Bourg, jouxtant le lac ».”, où elle avait déjà érigé une église dédie au Sauveur, à la Vierge Marie et aux saints Jean l’Évangéliste et Benoit. Sa position stratégique 4 février 1001.
  • XIIe s. Début des contacts avec la cité voisine de Sienne, qui aboutiront progressivement à l’insertion de l’abbaye dans le cadre politique et institutionnel de la ville. Sa position stratégique lui garantira un rôle de premier plan dans l’histoire locale jusqu’au début de l’ère moderne.
  • 1446. L’abbaye est placé sous la tutelle au monastère siennois de Sant’Eugenio e Santo Spirito grâce à un accord conclu entre la République de Sienne et le pape Eugène IV, le soustrayant ainsi au contrôle de l’évêque de Volterra tout en l’intégrant définitivement dans l’orbite de Sienne.
CENTRES D’INTÉRÊT DANS LE HAMEAU
CENTRES D’INTÉRÊT EN DEHORS DU HAMEAU
GALERIE PHOTOGRAPHIQUE

Notes

Notes
1 Cette formulation définit actuellement les zones archéologiques principales de la civilisation étrusque comprenant l’Étrurie proprement dite, la plaine du Pô (Émilie-Romagne), au nord, et la Campanie, au sud.
2 « Dans le lieu appelé Ile près du Nouveau Bourg, jouxtant le lac ».