Lorenzo Vecchietta, « Discesa del Spirito Santo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480)

Discesa del Spirito Santo (Descente de l’Esprit-Saint), entre 1447 et 1450. 

Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne.

Inscriptions :

  • dans les écoinçons : Le prophète Aggée ; L’apôtre Matthieu
  • Inscriptions :
    • (phylactère du prophète Aggée) : « SPIRITUS MEUS ERIT IN MEDIO VESTRUM » [1]
    • (phylactère de l’apôtre Barthélémy) : « CREDO IN SPIRITVM SA[N]CTVM • BARTOLOMEV[S] » [2]

Provenance : In situ

Sienne, Baptistère de San Giovanni.

Barthélémy, et non Matthieu comme il arrive parfois dans d’autres œuvres sur le même thème, professe maintenant la « vérité de la foi » formulée dans le huitième article : « CREDO IN SPIRITUM SANCTUM » (Je crois en l’Esprit-Saint). Sur la gauche du voûtain, l’inscription lisible dans le phylactère du prophète Aggée lui fait écho : « SPIRITUS MEUS ERIT IN MEDIO VESTRUM » (Mon Esprit sera au milieu de vous). La colombe, symbole de l’Esprit-Saint descend, baignée dans un faisceau de lumière, sur l’ostie présentée au-dessus du ciboire posé sur l’autel : c’est l’instant du mystère de l’Eucharistie supposé se répéter à chaque fois que le prêtre, au moment de l’élévation, présente le pain dont la substance est devenue le corps du Christ.

[1] « Spiritus meus erit in medio vestrum[: nolite timere] » (Mon esprit se tiendra au milieu de vous : ne craignez pas !). Livre d’Aggée (Ag 2, 6)

[2] « Credo in spiritum sanctum. Bartolomeus » (Je crois en l’Esprit-Saint. Barthélémy). Huitième article du Symbole des Apôtres parfois réputé avoir été prononcé par Matthieu (et non Barthélémy, comme l’indique l’inscription qui figure ici même).

%d blogueurs aiment cette page :