Liberale da Verona

Liberale da Verona (Vérone, v. 1445 – 1530) : peintre et enlumineur.

Au cours des premiers mois de l’année 1467, Liberale se trouve dans la région de Sienne où il arrive probablement parmi les membres de la suite qui accompagne le général de l’Ordre des Olivétains [1]« Essendo poi condotto Liberale dal generale dei monaci di Monte Oliveto a Siena », écrit Vasari dans la Vita qu’il consacre à l’artiste.. À Monteoliveto, il réalise les enluminures de plusieurs livres et y réussit si bien que lui est confiée la charge d’achever certains autres « demeurés imparfaits, c’est-à-dire seulement écrits » [2]« […] fini di miniar alcuni rimasti imperfetti, cioè solamente scritti ». Vasari, Vita de Liberale da Verona.. Au cours de son séjour à Sienne, où il réside jusqu’en juin 1476, date de son retour à Vérone [3]H.-J. Eberhardt, « Sull’attività senese di Liberale da Verona, Girolamo da Cremona, Venturino da Milano, Giovanni da Udine e prete Carlo da Venezia », dans La miniatura italiana tra gotico e Rinascimento (a cura di E. Sesti), I. Florence, 1985, pp. 415-434., il y peint les enluminures d’au moins seize livres de chant pour l’Opera del Duomo (aujourd’hui conservés dans la Libreria Piccolomini).

[4]Paola Artoni, « Liberale da Verona », dans Monica Molteni e Paola Artoni (a cura di), Le Vite dei veronesi di Giorgio Vasari. Un’edizione critica. Treviso, ZeLedizioni, 2013, p. 64.

Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois

Notes

Notes
1 « Essendo poi condotto Liberale dal generale dei monaci di Monte Oliveto a Siena », écrit Vasari dans la Vita qu’il consacre à l’artiste.
2 « […] fini di miniar alcuni rimasti imperfetti, cioè solamente scritti ». Vasari, Vita de Liberale da Verona.
3 H.-J. Eberhardt, « Sull’attività senese di Liberale da Verona, Girolamo da Cremona, Venturino da Milano, Giovanni da Udine e prete Carlo da Venezia », dans La miniatura italiana tra gotico e Rinascimento (a cura di E. Sesti), I. Florence, 1985, pp. 415-434.
4 Paola Artoni, « Liberale da Verona », dans Monica Molteni e Paola Artoni (a cura di), Le Vite dei veronesi di Giorgio Vasari. Un’edizione critica. Treviso, ZeLedizioni, 2013, p. 64.
%d blogueurs aiment cette page :