Bartolomeo da Ferrara, « Proprio filio suo non pepercit »


Bartolomeo da Ferrara [1]Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto.

Proprio filio suo non pepercit [2]« Proprio Filio suo non pepercit Deus, sed pro nobis omnibus tradidit illum » (« Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous »). Épitre de saint Paul aux Romains (Rm 8, 32). . Initiale majeure P, 1471-1472.

Tempéra et or sur parchemin, travail à la plume, encres de couleur,

Antiphonaire E. Du dimanche de la Passion au Samedi Saint.

Provenance : Monastère de Monte Oliveto Maggiore, Chiusure (Asciano).

Chiusi, Museo della Cattedrale.

Le présent livre choral, dont les textes appartiennent à la période du Carême, ne possède pas de luxueuses miniatures peintes. Dans la feuille exposée (f. 99v), l’initiale majeure, de la main du moine Bartolomeo da Ferrara, est ornée d’un filigrane raffiné d’encres colorées aux côtés d’une curieuse figure de brochet en filigrane dont la présence vise à évoquer la tradition pénitentielle des repas maigres en période de Carême.

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto.
2 « Proprio Filio suo non pepercit Deus, sed pro nobis omnibus tradidit illum » (« Dieu n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous »). Épitre de saint Paul aux Romains (Rm 8, 32). 
%d blogueurs aiment cette page :