Venturino Mercati, « Diem festum sacratissime Virginis »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto ; initiales ornées à la plume : Bartolomeo da Ferrara.

Diem festum sacratissimae virginis [2]Diem festum sacratissimae virginis celebremus qualiter passa sit beata Agnes ad memoriam revocemus : tertiodecimo aetatis suae anno mortem perdidit et vitam invenit Quia solum vitae dilexit auctorem » (« ). René-Jean Hesbert, Corpus antiphonalium Officii, n. 6442., Sainte Agnès, 1471-72.

Tempéra et or sur parchemin,

Antiphonaire I. Office des saints, de saint André Apôtre (1er janvier) à sainte Scolastica (10 février).

Provenance : Monastère de Monte Oliveto Maggiore, Chiusure (Asciano).

Chiusi, Museo della Cattedrale.

L’initiale peinte par Venturino Mercati représente sainte Agnès debout dans un paysage serein, élégamment vêtue et portant la palme, signe de son martyre. Sur une pelouse verte qui semble parfaitement entretenue, l’agneau auréolé est le symbole de l’Agnus Dei (le Christ). La somptueuse robe de la saint est à la mode du XVe siècle, manière, une fois encore, de rappeler que l’exemple des martyrs est toujours d’actualité.

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale d’Alessandro da Sesto ; initiales ornées à la plume : Bartolomeo da Ferrara.
2 Diem festum sacratissimae virginis celebremus qualiter passa sit beata Agnes ad memoriam revocemus : tertiodecimo aetatis suae anno mortem perdidit et vitam invenit Quia solum vitae dilexit auctorem » (« ). René-Jean Hesbert, Corpus antiphonalium Officii, n. 6442.
%d blogueurs aiment cette page :