Venturino Mercati, « Preparate corda vestra Domino »

Venturino Mercati (Milan ou Crémone, v. 1450 – actif entre 1467 et 1480) [1]Calligraphie et notation musicale sont dues au moine copiste Alessandro da
Sesto ; les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo da
Ferrara.

Preparate corda vestra Domino [2]« [… ait autem Samuhel ad universam domum Israhel dicens si in toto corde vestro revertimini ad Dominum auferte deos alienos de medio vestrum et Astharoth et] praeparate corda vestra Domino et servite illi soli et liberabit vos de manibus inimicorum vestrorum » (« [Samuel dit à toute la maison d’Israël : Si c’est de tout votre coeur que vous revenez à l’Éternel, ôtez du … Poursuivre. Le prophète Samuel consacre roi d’Israël le tout jeune David, encore vêtu en berger, 1472.

Tempéra et or sur parchemin,

Antiphonaire H, du premier dimanche après la Pentecôte au huitième dimanche après la Pentecôte.

Provenance : Monastère de Monte Oliveto Maggiore, Chiusure (Asciano).

Chiusi, Museo della Cattedrale.

L’initiale (f. 1v) dépeint le prophète Samuel en train de consacrer David roi d’Israël. Le jeune adolescent est encore vêtu en pâtre, témoignant du caractère soudain de la survenue de cet événement. Il s’agit d’un moment important de l’histoire de la Rédemption puisqu’il est dit que c’est de la branche du roi David que doit naître Jésus-Christ, selon la généalogie donnée par l’Évangéliste Luc.

La scène se déroule dans une salle lumineuse et élégante, dont la profondeur soulignée par la perpective du carrelage creuse le plan de l’image. Un lys s’épanouit en trois rameaux au second plan et se détache sur un paysage d’une douceur printanière. Comme toujours en pareil contexte, la tentation est grande de déchiffrer dans ce paysage aux éléments probablement symboliques l’annonce des évènements à venir : dans le sillage de la consécration de David en tant que roi, le lys apparaît comme la prémonition de la naissance virginale du Christ, tandis qu’à l’arrière, une jeune pousse vient remplacer les arbres morts que l’on entrevoit au sommet d’une colline. Selon un code iconographique bien installé

 

Notes

Notes
1 Calligraphie et notation musicale sont dues au moine copiste Alessandro da
Sesto ; les initiales ornées à la plume ont été exécutées par le moine Bartolomeo da
Ferrara.
2 « [… ait autem Samuhel ad universam domum Israhel dicens si in toto corde vestro revertimini ad Dominum auferte deos alienos de medio vestrum et Astharoth et] praeparate corda vestra Domino et servite illi soli et liberabit vos de manibus inimicorum vestrorum » (« [Samuel dit à toute la maison d’Israël : Si c’est de tout votre coeur que vous revenez à l’Éternel, ôtez du milieu de vous les dieux étrangers et les Astartés, dirigez votre cœur vers l’Éternel, et] servez-le lui seul ; et il vous délivrera de la main des Philistins »). Premier livre de Samuel (1Sa 7, 3).
%d blogueurs aiment cette page :