Francesco di Giorgio Martini, « Sant’Antonio Abate »

Francesco di Giorgio Martini (Sienne, 1439 – 1502)

Sant’Antonio Abate (Saint Antoine Abbé), 1493.

Marbre (?)

Inscriptions :

  • (sur la plaque de marbre qui accompagne le buste) : « RICORDATEVI, CHE DOVETE MORIRE. PER VOI NON VI E ALTRO CHE IL PARADISO O L’INFERNO. AVERETE IL PARADISO SE OPERARETE BENE, AVERETE L’INFERNO, SE OPERARETE MALE. » [1]« N’oubliez pas que vous devez mourir. Pour vous, il n’y a que le paradis ou l’enfer. Vous aurez le ciel si vous vous conduisez bien, vous aurez l’enfer si vous vous conduisez mal. »

Provenance :

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

Longtemps considéré comme un portrait du prédicateur Brandano, et attribué à différents maîtres siennois parmi lesquels Antonio Federighi, ce beau buste de terre cuite a fait l’objet, assez récemment, d’une publication d’Alessandra Gianni [2]Alessandra GIANNI « Indagine intorno a una statua inedita senese di fine Quattrocento raffigurante Sant’Antonio Abate », Iconographica. Studies in the History of Images, XIV, Florence, Sismel-Edizioni del Galluzo, 2015, pp. 168-173. qui y a identifié le saint Antoine Abbé et l’a rendu à Francesco di Giorgio Martini.

Le saint hirsute, doté d’une longue barbe emmêlée, le visage enfiévré, la bouche ouverte comme s’il prononçait des paroles inspirées par un au-delà vers lequel il porte son regard.

Notes

Notes
1 « N’oubliez pas que vous devez mourir. Pour vous, il n’y a que le paradis ou l’enfer. Vous aurez le ciel si vous vous conduisez bien, vous aurez l’enfer si vous vous conduisez mal. »
2 Alessandra GIANNI « Indagine intorno a una statua inedita senese di fine Quattrocento raffigurante Sant’Antonio Abate », Iconographica. Studies in the History of Images, XIV, Florence, Sismel-Edizioni del Galluzo, 2015, pp. 168-173.