Caïphe

Joseph, dit Caïphe : grand-prêtre du Temple de Jérusalem de 18 jusqu’à la Pâque 37 [1]Fin 36 ou au plus tard en avril 37, Joseph Caïphe et le préfet romain Ponce Pilate sont démis de leurs fonctions par le légat de Syrie Lucius Vitellius (Antiquités judaïques, XVIII, 5). Voir : Mireille Hadas-LebelRome, la Judée et les Juifs, Éditions Picard, 2009, p. 74. Il est le gendre du grand-prêtre Anne, dont il a épousé la fille.

Dans le Nouveau Testament, Caïphe est le souverain sacrificateur devant lequel Jésus est conduit après son arrestation (Mt 26, 57).

D’après les Évangiles, Caïphe estimait que Jésus mettait la nation juive en danger : « Il est préférable qu’un homme meure plutôt que la nation tout entière » argumente-t-il.

Iconographie

Notes

Notes
1 Fin 36 ou au plus tard en avril 37, Joseph Caïphe et le préfet romain Ponce Pilate sont démis de leurs fonctions par le légat de Syrie Lucius Vitellius (Antiquités judaïques, XVIII, 5). Voir : Mireille Hadas-LebelRome, la Judée et les Juifs, Éditions Picard, 2009, p. 74